Mieux connaître les dangers du tabagisme

Décrété responsable de 6 millions de morts de par le monde, l’engouement pour le tabac ne s’arrêtera pas là. Rien qu’en France, il a déjà tué près de 80 000 personnes par an. Garde à vous qui fumez ou qui se retrouve dans l’entourage d’un fumeur. Limiter les méfaits et les dangers liés à la consommation du tabac… Telle est la principale préoccupation des autorités et de ceux en charge de la santé publique.

Petit rappel sur les méfaits du tabac

Les mises en garde sanitaires publiées sur les paquets de cigarettes nous font rappeler que « Fumer…tue ». En France, une personne sur 10 meurt des conséquences du tabac sur sa santé.

Les dangers liés à la consommation de tabac sont innombrables, allant du cancer du poumon, aux maladies ORL et celles cardio-vasculaires.

Le développement d’autres maladies et de cancers ne seraient pas non plus faciles à diagnostiquer. Les victimes de la cigarette n’y voient que du feu. Souffrant de troubles, ils sont loin de pouvoir remettre en cause le fait de fumer, car ils ne s’en doutent pas.

Quels sont les risques encourus ?

Des recherches ont été lancées par le Centre de Contrôle et Prévention de Maladies. Selon eux, davantage de troubles et de problèmes de santé sont détectés chez les fumeurs. Ces risques sont multipliés par 1,5.

Les problèmes affectant la dentition et la cavité buccale ne sont pas des moindres. Atteints d’anxiété et de stress, les fumeurs sont plus enclins aux maladies du cœur. De même que l’éclat de la peau, une diminution de la libido et de la fertilité en seraient également affectés. Sans compter l’hypertension, le diabète et le cholestérol qui guettent et qui toucheraient les personnes prédisposées.

Pour les femmes, combiner le tabac et leur grossesse, est un mauvais choix. Elles sont plus facilement aussi touchées par le cancer du sein, celui du poumon et les troubles cardio vasculaires.

A toutes fins utiles, le tabagisme léger ou s’en tenir à 2 ou 3 cigarettes par jour n’est pas sans risques, loin de là. Au même titre que le tabagisme passif, les substances chimiques de la cigarette sont nocives pour la santé. Les jeunes enfants, l’adulte non-fumeur, la femme enceinte en seraient les plus touchés.

Le principal n’est pas de se dire « et si j’essayais d’arrêter ? » mais plutôt « qu’est-ce que j’y gagne ? ».

Le Budget public

La lutte contre le tabac coûte cher ! Le problème prend une autre dimension quand on voit que l’Etat et la Caisse d’Assurance Maladie sont …à bout de souffle.

L’OMS et l’Institut national du cancer américain se sont livrés à quelques études dont voici les résultats :

Les soins liés à la consommation de tabac ont généré des dépenses de l’ordre de 1000 milliards de dollars. Les caisses de l’Etat sont donc débitrices quand on sait que le commerce du tabac a seulement généré 268 milliards de dollars. D’où l’augmentation du prix du paquet de cigarette et de ses taxes pour essayer de compenser ces pertes.

Ce manque à gagner ne touche pas que l’Etat ! Effectivement, tout un chacun supporterait ces dépenses publiques, du fumeur au simple contribuable, en passant par le gouvernement. L’entreprise serait aussi confrontée à une baisse de productivité, face aux pauses cigarette et aux absences maladies du fumeur. D’autre part des statisticiens ont relevé que les fumeurs seraient aussi les premiers touchés en gagnant moins comme salaire.

Alors, vous n’êtes toujours pas sidéré ?