Rien qu’une cigarette me dites-vous ?

Répartis sur la Terre, le nombre des fumeurs serait évalué à plus d’un milliard, avec un nombre effrayant de six millions de morts causés par le tabagisme chaque année. Les hommes seraient dotés d’un chromosome X et d’un Y, à l’instar des femmes qui elles auraient deux chromosomes Y. Selon les recherches publiées par la revue Science, chez les hommes fumeurs, les cellules Y auraient disparu. Pourtant ce chromosome définit le sexe et prémunit avantageusement l’organisme des formes cancéreuses. Il n’a pas été déterminé si c’est le tabac qui en est la cause ou si la prédominance du chromosome Y favorise l’apparition du cancer.

Il n’est pas méconnu que le tabac cause d’énormes dégâts et peut conduire à long terme au cancer. Cependant, le saviez-vous que la cigarette est la principale cause de 150 mutations génétiques, principalement dans la région pulmonaire. Quand on parle de changements cellulaires, la relation s’établit naturellement avec « tumeurs » qui annonce « cancers ». Bien plus souvent relevés chez les adeptes du tabac que les non-fumeurs, on dénombre davantage de cancers buccaux, du larynx, du pharynx, de l’œsophage, du foie, du col utérin, du pancréas, de la vessie et du rein.

Vapotage et fumeur passif : la cigarette encore neuf fois plus dangereuse !

Qu’on se le dise, s’en tenir à une cigarette par jour serait plus nocif pour le « gentil fumeur » que celui qui en grille dix par jour. Réduire sa consommation de tabac, introduirait à long terme des impacts plus dommageables sur sa santé. L’Institut National du Cancer américain a prouvé que le taux de mortalité serait de 64 % plus élevé sur des sujets suivis durant sept ans que des non-fumeurs.

Par ailleurs, une étude a été réalisée en parallèle sur une catégorie d’hommes et de femmes de 59 à 82 ans. Cependant, ces personnes sont des non sportifs et seraient consommateurs d’alcool. Il a été donc été mis en évidence que sur ces 10 « petits fumeurs », 9 mouraient le plus souvent du cancer du poumon. De même, les personnes qui ne dépassent pas plus de 10 cigarettes par jour avaient 87 % de chances de plus de mourir.

La cause ? Sur les 7000 substances chimiques et composants d’une cigarette, 70 seraient démontrés cancérigènes. Ludmil Alexandrov du Los Alamos National Laboratory, en collaboration avec Michael Statton du Wellcome Trust’s, sont à l’origine de ces travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *