Le tabac durant la grossesse

tabac et grossesse

Une fois de plus, cette certitude a été confirmée par des scientifiques du Behavior Evaluation and Measurement Research Center. Le tabac représente un danger pour bébé aussi bien avant qu’après la naissance. Nous avons choisi de vous aider à discerner le vrai du faux et de vous en dire plus sur les méfaits du tabac. Et aussi, comment réagir pour arrêter de fumer ?

Les risques encourus par le nouveau né : avant la naissance ‬

Il semblerait que la plupart des mamans en soient tout à fait conscientes : continuer de fumer fait encourir des risques à bébé. Les chiffres de femmes enceintes fumeuses en recul en sont significatifs. Elles sont désormais davantage informées, car les risques encourus sont bien présents et les dégâts irréversibles. Toutefois, il semblerait aussi que plus de 18 % de femmes continueraient de le faire jusqu’au 3ème trimestre.

‬‪‪Dés la conception, les choses se compliquent rien que pour concevoir bébé, avec une fécondité altérée. ‬ ‪Il est vrai que le manque de nicotine peut se faire ressentir et causer du stress à la mère. Toutefois, vouloir continuer de fumer quelques cigarettes par jour est un défi à … la négligence ou à l’ignorance. Les conséquences représentent de graves dangers aussi bien pour le bébé que pour la mère.

Quels sont-ils ? ‬ ‪Une femme enceinte exposée à la fumée de cigarette prend de gros risques : ‬

  • D’encourir des grossesses extra-utérines ‬ : mauvaise implantation du placenta
  • De multiplier les fausses couches : les morts prématurés‬
  • De provoquer un accouchement avant terme : des prématurés ‬ ‪

D’autre part, quand la mère fume, le fœtus reçoit aussi sa part de monoxyde de carbone. ‬ ‪Les substances toxiques contenues dans la fumée peuvent causer des conséquences désastreuses sur le développement du bébé. En plus du manque d’oxygène, les dommages peuvent s’avérer nombreux : cortex pas assez développé, taille et poids trop petits, etc.‬

Après la naissance ‬ ‪

Comme il a été dit dans l’introduction, environ 30 % des bébés présentent des troubles de comportements. Les troubles de l’attention, les aptitudes psychomotrices, sensorielles et mentales sont amoindries. En grandissant, ces enfants sont plus sensibles à l’asthme, au stress et à la dépression.

Par ailleurs, l’allaitement devrait être favorisé et se faire dans les meilleures conditions.

Pour ne pas intoxiquer le nourrisson, une heure avant la tétée, la prise de cigarette devait être interrompue. Cependant les chiffres indiquent, pour 75% des mères, une reprise du tabac durant les 3 à 6 mois suivant l’accouchement. Cette période coïncide souvent avec le retour vers le travail et le relais du biberon de lait en poudre. ‬

Comme les traitements médicamenteux ne sont pas recommandés, les substituts nicotiniques sont destinés aux femmes enceintes ou qui allaitent. Ils seront pris sous contrôle médical.

Comme vous l’avez sûrement déjà entendu, la meilleure solution est d’arrêter avant de tomber enceinte, pour éviter les complications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *